Historique

Un étang forestier d’une richesse exceptionnelle.
Située dans les bois de Veytay à Mies (Vaud), la réserve naturelle de la Gouille Marion est un étang forestier prolongé vers le nord par une petite zone marécageuse et couvrant une superficie d’environ 14 hectares.

Un peu d’histoire…
Depuis longtemps, la Gouille Marion est un lieu connu des habitants de la région, puisqu’on y patinait en hiver au début du siècle dernier. A cette époque, il ne s’agissait que d’un gros ruisseau qui, en fonction des crues, inondait partiellement un marais en fort voie d’atterrissement.
En 1972, l’Association pour la Protection des Bois de la Rive Droite du Lac, présidée alors par le Dr. Reynold Rychner de Versoix, effectua des travaux qui donnèrent naissance à l’étang actuel. Deux petites îles ont été crées à cette occasion et une douve permettant de réguler le niveau de l’eau a été édifiée au sud-ouest de l’étang.
Classée réserve naturelle en 1973, la Gouille Marion est accessible au public et un observatoire permet de voir la faune en toute discrétion.


Une faune et une flore d’une richesse hors du commun…
Au cours des temps, la Gouille Marion a fait le bonheur de nombreux naturalistes ou amoureux de la nature qui ont assuré un suivi régulier aussi bien faunistique que floristique.

L’accent à tout d’abord été mis sur les oiseaux, et le premier inventaire ornithologique, regroupant l’ensemble des données connues depuis la création de l’étang,  a été dressé en 2003 par Hubert J. du Plessix. Ce travail se poursuit aujourd’hui et a permis de mettre en évidence la présence d’au moins 113 espèces d’oiseaux.

La Gouille Marion est également un refuge exceptionnel pour les amphibiens avec cinq espèces présentes ou encore les libellules avec au moins 17 espèces recensées.

Il est aussi possible d’observé régulièrement la couleuvre à collier.

Enfin, la Gouille Marion est un point d’eau indispensable pour les mammifères comme le chevreuil, le sanglier, le renard ou l’écureuil roux.

Au niveau flore, la Gouille Marion présente une végétation typique des zones marécageuses avec en plus la présence d’espèces considérées comme rares ou vulnérables, comme la massette à feuilles étroites, le trèfle d’eau, ou le myosotis gazonnant.

 

Mesures de protection…
La Gouille Marion a été classée « réserve naturelle » par un arrêté du Conseil d’Etat du 07/02/1973. Celui-ci précise qu’il n’est pas autorisé de quitter les sentiers bordant l’étang entre le 1 er mars et le 1 er août soit pendant la période de nidification.

Par ailleurs, les chemins faisant le tour de l’étang délimite la réserve de Faune no. 22. La chasse y est donc interdite et les chiens doivent être impérativement tenus en laisse.
 

 
© 2009 Réserve Naturelle - Tous droits réservés - created by Crealize
created by Crealize