Entretien & revitalisation

L’Association pour la Protection des Bois de la Rive Droite du Lac
Fondée sous l’impulsion de Max d’Arcis et du Dr. Reynold Rychner de Versoix, l’Association pour la Protection des Bois de la Rive Droite du Lac (APBRDL) a joué un rôle essentiel dans la création et le maintien d’espaces naturels entre Genève et Nyon.
Son premier grand projet date de 1971, avec la revitalisation du marais de la Gouille Marion menacé de disparition par un phénomène de comblement naturel et l’envahissement progressif de la forêt. L’étang est recreusé, deux îles sont crées et un observatoire est construit afin de permettre aux promeneurs d’observer la faune en toute discrétion.  
En 1980, Jean-Pierre Schricker, professeur au Collège Voltaire de Genève, reprend les rennes de l’Association et met en place un ambitieux programme de suivi et d’entretien de la Gouille Marion. Celui-ci consiste à freiner le phénomène d’atterrissement par une fauche régulière des roseaux  avec parfois une intervention plus lourde comme le curage de l’étang effectué en 1992.
Pendant plus de vingt ans, l’Association pour la Protection des Bois de la Rive Droite du Lac a œuvré sans relâche à la protection de la nature et au maintien de la biodiversité dans les Bois de Versoix et de Mies.
En 1993, suite à la fusion de l’Association avec Pro Natura Genève, l’entretien de la Gouille Marion n’est plus assuré régulièrement.
Il faut attendre 2002 pour que Hubert J. du Plessix, agent de Surveillance Nature & Flore décide de reprendre le suivi scientifique et entreprenne à nouveau des travaux d’entretien, aidés par des bénévoles de la région.

 


Coupe des arbres et buissons sur les îles. Octobre 2002.
 

La revitalisation de la magnocariçaie en 2005

A l’initiative de Hubert J. du Plessix, la magnocariçaie située au nord de l’étang a été revitalisée en 2005 dans le cadre d’une mesure de compensation écologique demandée par le Centre de la Conservation de la Faune et de la Nature pour l’extension du port privé du Domaine de Prévorzier à Mies.




 

Ces travaux ont permis la reconstitution d’une zone d’une très grande richesse floristique et d’un habitat propice à la reproduction des amphibiens et des libellules.

 
© 2009 Réserve Naturelle - Tous droits réservés - created by Crealize
created by Crealize